Regarde la mer petite…

Regarde la mer, regarde petite.

Regarde, elle est grise,

Elle est grise des restes de la nuit.

Regarde là sous le vent qui divague,

Elle a l’écume qui enrage.

Regarde la mer et ses cent vagues,

Regarde la mer et sens ses vagues.

Elle a revêtu ses couleurs de femme seule

Et s’étire à s’en faire mal.

Sur le quai il y a un homme qui pleure,

Il écoute le chant des vents

Et entend la plainte qui se répand.

Et le ciel cruel, dégouline d’ oiseaux crieurs.

Il y a un homme seul qui cherche le passage.

Trou de lumière pour un soleil prochain,

Regarde- le, regarde petite.

Il a une larme qui attend la marée,

Un peu de sable dans la bouche,

Et du sel séché au coin du sourire.

Ses yeux se plissent à suivre le mouvement de la mer qui l’avale.

Et derrière le bout du rien, là- bas, il y a l’horizon.

C’est comme un trou qu’on devine.

Un trou que la mer rapporte à chaque vague.

Et l’homme dit à la mer qu’il sait

Qu’elle se souviendra,

Et qu’elle reviendra.

4 commentaires sur “Regarde la mer petite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.