La chaleur a pris ses quartiers…

Martigues : Lavéra …

La chaleur a pris ses quartiers ,

Le bleu du ciel est fatigué.

Il  s’est laissé aller,

Et la lumière a tout écrasé.

Les yeux secs et plissés cherchent la mer,

Elle a déposé sa douceur poétique

Dans une vieille consigne pour touristes formatés.

Les yeux sont humides, ils ont glissé ;

Délaissant les rivages de papier glacés

Pour débarquer sur une côte minérale.

Ici le sang de la terre a la couleur de l’acier.

La mer d’un bleu métallique,  

Laisse couler.

Elle a déposé les larmes,

Sans pleurs ni peur,

Tout doucement,

Elle échoue

Dans le creux trempé de mon regard d’acier.  

4 commentaires sur “La chaleur a pris ses quartiers…

  1. Bonjour Eric, ayant eu quelques coups de cœur poétiques sur ce blog dernièrement, je me demandais si cela serait possible de faire travailler mes élèves de derrière les barreaux sur des textes trouvés ici, en atelier poésie.
    Merci d’avance pour la réponse, quelle qu’elle soit !
    Sophie du CP de Bourg.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.