C’est le Vercors…

Grenoble vu de Saint- Nizier du Moucherotte mai 2019

Dans le frais silence

Du haut plateau,

Entre sans un bruit,

C’est ouvert.

Respire,

Emplis-toi de ce vert.

Souffle, oublie,

Un instant, un seul ,

La rumeur du bas.

Ecoute dans le vent léger qui passe,

L’écho lointain de ces voix éternelles.

Il te raconte ceux qui résistent.

Entends leurs murmures,

Ils te disent que tu existes.

Si beau, si fort,

C’est le Vercors.

Regarde dans le fonds de vallée

La ville s’est étirée,

Blanche, écrasée,

La ville s’est retirée.

Si seule, sous le regard des sommets,

Elle se fait discrète,

Elle ne veut pas déranger,

Et tout doucement,

Tu t’es approché.

L’ombre est encore là.

Tu es si bien,

Tu as souri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.