Abeille bourbon

Abeille large et fière,

Tu veilles.

Prête à bondir,

Au sommet de montagnes salées.

Prête à surgir,

Derrière les vagues échevelées.

Tu rugis, tu vrombis.

Sur l’océan déchaîné,

Tu es l’abeille aimée

Pour petites fleurs esseulées, essorées

1er novembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.