Mes Everest : « Camus »: éditoriaux de Combat…

Il s’agit ici d’un extrait d’article publié dans Combat le 31 août 1944 et d’un autre extrait écrit le lendemain . Ce sera le premier d’une série consacrée à la presse, à ce qu’on attend d’un journaliste…

J’ai choisi ces passages tant ils sont criants d’actualité et devraient être relus aujourd’hui

…Puisque les moyens de nous exprimer sont dès maintenant conquis, notre responsabilité vis à vis de nous-mêmes et du pays est entière. L’essentiel, et c’est l’objet de cet article, est que nous en soyons bien avertis. La tâche de chacun de nous est de bien penser ce qu’il propose de dire, de modeler peu à peu l’esprit du journal qui est le sien, d’écrire attentivement et de ne jamais perdre de vue cette immense nécessite de redonner au pays sa voix profonde. Si nous faisons que cette voix demeure celle de l’énergie plutôt que de la haine, de la fière objectivité et non de la rhétorique, de l’humanité plutôt que de la médiocrité, alors beaucoup de choses seront sauvés et nous n’aurons pas démérité.

Le lendemain, le 1er septembre, Camus écrit :

… Peut-on dire qu’aujourd’hui notre presse vit de prudence et ne se soucie que de vérité ? Il est bien certain que non. Elle remet en honneur des méthodes qui sont nées, avant la guerre, de la course aux informations. Toute nouvelle est bonne qui a les apparences d’être la première (voyez par exemple le faux espoir donné aux Parisiens touchant le retour du gaz et de l’électricité )

Comme il est difficile d’être toujours le premier en ce qui concerne la grande information, puisque la source actuellement en est unique, on se précipite sur le détail qu’on croit pittoresque…

Car l’argument de défense en est bien connu. On nous dit :  » c’est cela que veut le public »…..

… Mais si vingt journaux, tous les jours de l’année, soufflent autour de lui l’air de la médiocrité et de l’artifice, il respirera cet air et ne pourra plus s’en passer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.