Poèmes de jeunesse

Ce soir

Une odeur

De fête

Dans ma tête

La sensation

De naître encore

Une fois

Pour combien de temps

Encore

Pour la beauté de quelques mots

Qui pourissent

Comme d’autres

Au fond d’une lueur

De déshumanité

Tout ça

Inventé

Janvier 1981

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.