Un trou de lumière…

J’ai ouvert une fenêtre oubliée,

Sur la façade nord

De ma mémoire étonnée.

Dans un trou de lumière bleue,

J’ai plongée ma plume engourdie,

L’ai posée sur les douces rides,

Du soir tombant qui s’étire.

Quelques mots légers,

Pour la nuit j’ai réveillés…

Et tes pâles lèvres sucrées,

Doucement ont murmuré…

1 avril

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.