C’est comme un coulis de rire.

Tout doucement le silence s’est posé,

Quelques ombres ont glissé.

Mes yeux soudain ont plissé,

Pas un souffle d’air, pas un battement d’aile,

Dans l’herbe si belle,

Tu t’es couché.

Et la lumière qui tombe t’a effleuré, caresse si belle.

Dans un soir d’été, je t’ai regardée.

Un sourire, un baiser à la sueur sucré,

Tout doucement les mots ont chanté.

C’est comme un coulis de rire

Au bord de tes lèvres.

Une senteur d’herbe coupée.

Tout doucement mes yeux se sont fermés,

Très lentement le vent frais s’est levé.