Tout au bout…

Sur le haut plateau jauni,

Pas un pli, pas un cri…

Dans le calme gluant du midi brûlant,

Un homme,

Personne ne le connaît,

Demande son chemin.

Un vieil enfant étonné l’a questionné.

Mais où vas-tu homme pressé ?

Je vais au bout mon petit,

Je vais au bout voir la terre tourner.

Mais sais-tu homme pressé

Qu’au bout il n’y a rien,

Rien qu’un bout de ce chemin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.