Nuit moite a tiré le rideau…

Je republie un texte que j’avais mis en ligne, en mars dernier . Mon état est un peu le même aujourd’hui…

Les mots d'Eric

Homme en presque pleurs

Il est l’heure,

Il est tôt…

Ta bouche est sèche

Du silence d’une nuit agitée.

Le feu de la peur

Dévore les mots.

«Ouvre les yeux,

Homme qui tremble.»

Derrière la vitre,

Nuit moite a tiré le rideau.

Dans les coulisses de ses rêves,

Un pli de ciel brille.

Je le vois,

Il est pour moi.

Je le vois,

Il est à toi.

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.