Dernière rime de l’été…

C’était il y a un an, j’étais à Ouessant…

Les mots d'Eric

Oubliée herbe folle,

Disparu buisson rebelle.

Seul, isolé,

Dans un frisson salé

Tes pas étonnés

Épousent belle lande

Au vert si tendre.

Avance,

C’est si doux.

Écoute ce silence

Qui imite le vent.

Regarde,

Derrière l’horizon fantôme,

Une pâle lueur nous sourit.

Dernière rime de l’été,

Offerte à l’automne qui jaillit

1er novembre

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.