Mémoires…

Derrière la vitre de mes mémoires envolées

Les traces inclinées de vies couleur d’acier

Ont coulé sur le laminoir usé

De vieilles joues creusées

Le métal ne chante plus

Il ne le peut plus

Je pose le front contre le souvenir glacé des hivers heureux

J’entends l’écho des souliers ferrés

Des hommes au matin pressé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.