Regarde la mer petite…

Un de mes plus beaux textes déjà publié…

Regarde la mer, regarde petite.
Regarde, elle est grise,
Elle est grise des restes de la nuit.
Regarde là sous le vent qui divague,
Elle a l’écume qui enrage.
Regarde la mer et ses cent vagues,
Regarde la mer et sens ses vagues.
Elle a revêtu ses couleurs de femme seule
Et s’étire à s’en faire mal.
Sur le quai il y a un homme qui pleure,
Il écoute le chant des vents
Et entend la plainte qui se répand.
Et le ciel cruel, dégouline d’oiseaux crieurs.
Il y a un homme seul qui cherche le passage.

Trou de lumière pour un soleil prochain,
Regarde- le, regarde petite.
Il a une larme qui attend la marée,
Un peu de sable dans la bouche,
Et du sel séché au coin du sourire.
Ses yeux se plissent à suivre le mouvement de la mer qui l’avale.
Et derrière le bout du rien, là- bas, il y a l’horizon.
C’est comme un trou qu’on devine.
Un trou que la mer rapporte à chaque vague.
Et l’homme dit à la mer qu’il sait
Qu’elle se souviendra,
Et qu’elle reviendra.

Un commentaire sur “Regarde la mer petite…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.