Flash…

C’était une bien drôle de semaine… Lorsque j’ai repris le travail ce lundi matin j’ai eu soudain cette sensation étrange : celle de l’effacement progressif. J’ai en effet atteint la dernière ligne droite, celle au bout de laquelle je peux distinguer de plus en plus nettement l’autre ligne : celle d’arrivée. Dans six mois ma vie professionnelle connaîtra son terme. Sensation étrange assez difficile à décrire ou à expliquer. A commencer par ces images un peu impropres que celles de la ligne droite ou de la ligne d’arrivée. Je ne crois ni à l’une ni à l’autre et surtout elles ne correspondent ni à ce que je suis, ni à ce que je crois. Quelle tristesse, même pour une brève durée, qu’une vie (qu’elle soit professionnelle ou personnelle) soit droite. Non, je vous en prie vous toutes et tous qui m’accompagnez pour ces derniers mois trouvez moi des virages, des sursauts, des imprévus, des étonnements. Car la vie, celle que j’aime et continuerai d’aimer doit être ronde, sinueuse, pleine de courbes. Et surtout surtout pas de ligne d’arrivée pour s’entendre dire que c’est fini…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.