Flash…

J’ai posé une oreille distraite

Au creux d’un rire étouffé

Le temps du silence s’est invité

J’attends

Quelques gouttes de rien

Roulent en vibrant sur une ligne sans fin

Il est trop tard des larmes sont montées

Elles cherchent un chemin vers une lande sans brumes

9 janvier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.