Rêves…

J’étais las

Bras ballants

Nuque courbée

Sur le quai je marchais

Attentif aux petits riens

Qui emplissent de mauvais silences

Les derniers souffles d’une journée sans fin

Dans le fond d’une poche

Juste pour m’occuper

J’ai plongé une main

Oh ce n’était qu’un geste de rien

Et bien mes amis

Je vous l’assure

C’est un sable si fin si frais que j’ai caressé

Qu’au coin de mon œil une vague a coulé

27 septembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.