Poème de jeunesse

Des visages creux qui jouent la ressemblance
Sur un air de chaîne à la peur accrochée
Quand je suis ici je voudrais être ailleurs
Parce que je ne vis plus
J’imagine
Si je tombe dans un trou je veux qu’il soit profond
Parce que je ne veux pas vivre au sol
Cloué pour la vie
Février 1981

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.